Expositions Le-Grand-Hornu Actualités Éducation/animations collections Infos-pratiques abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Europalia Brésil

Perles de liberté - Bijoux afro-brésiliens dimanche 23 octobre 2011 > dimanche 26 février 2012

dates
Du 23 octobre 2011 au 26 février 2012
Lieu
Magasin aux foins
Vernissage
Samedi 22 octobre à 18h30
Lien
http://europalia.be
Share
Dans le cadre d'Europalia Brésil, Grand-Hornu Images a proposé une exposition exceptionnelle consacrée aux bijoux afro-brésiliens, historiques et contemporains.
Créés et portés par les esclaves comme signes de reconnaissance et d'émancipation ou inspirés par les divinités des pays d'origine, les bijoux afro-brésiliens ont toujours allié une charge symbolique et émotionnelle très forte à une esthétique flamboyante. L'ensemble des bijoux qui ont été présentés, issus de collections publiques et privées, fut scindé en trois parties :
Perles d'émancipation, Perles du sacré et Perles de la Culture Brésilienne.

Perles d'émancipation

De manière générale, il s'agit de bijoux (colliers, boucles d'oreilles, bracelets, broches, croix, amulettes) portés pendant l'ère de l'esclavage (XVIe-XIXe siècles) et même plus tard en tant que signes de richesse, de pouvoir et de liberté par les femmes noires, qu'elles fussent esclaves, affranchies ou libres, spécialement à Bahia. Cette section de l'exposition a inclu les bijoux portés par les membres de la « Irmandade de Nossa Senhora da Boa Morte » à Cachoeira.

Perles du sacré

Elles concernent des colliers utilisés durant l'initiation et la pratique des religions afro-brésiliennes dans différentes contrées du pays (Batuque, Candomble, Macumba, Tambor de Mina, Shango) comme moyen d'identification et d'appartenance au sacré. Deux collections de colliers ont été présentés : 16 divinités de la tradition ketu, créés par Jorge Rodrigues et Junior de Odé, à Rio de Janeiro.

Perles de la Culture Brésilienne

Cette section a rassemblé des images et des sons d'artistes brésiliens comme Carmen Miranda, Clara Nunes, Gal Costa, Maria Bethânia, Alcione, Mart'nália et Rita Ribeiro, portant encore actuellement des colliers, bracelets et amulettes similaires à ceux qui furent imaginés dans le contexte de l'esclavage et des religions afro-brésiliennes.
D'ailleurs, les costumes portés lors de la parade des écoles de samba durant le carnaval de Rio de Janeiro, comprennent encore eux aussi des éléments dérivés de ces mêmes bijoux. L'exposition a présenté en outre des photographies de Pierre Verger, Adenor Gondin, José Medeiros Francisco Moreira da Costa, Ayrson Heráclito.

Nathalie Dewez

Designer of the year mercredi 05 octobre 2011 > dimanche 18 décembre 2011

Centre d'innovation et de design au Grand-Hornu
Expositions 2011
Europalia Brésil Nathalie Dewez Objet préféré
fr nl en

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre newsletter

MAC'S Press Corner Partenaires Newsletter Facebook