Cinéma

Par une belle soirée d'été, nous vous proposons un ciné sous les... étoiles avec la projection de « West Beyrouth », un film norvégien, belge, libanais et français réalisé par Ziad Doueiri et sorti en 1998. 

Dans le cinéma libanais actuel, la création est particulièrement féconde : courts et longs métrages, documentaires, films d’animation et même films expérimentaux, tous les points de vue et styles sont explorés par les artistes. Signe particulier, la création y est en permanence sous l’influence du drame de la guerre civile. Pour ce cinéma né sous les bombes et les occupations, les seize années de guerre civile (1975-1991) ont marqué la mémoire collective. 

Qu’ils s’inscrivent dans une démarche classique ou innovante, les jeunes talents donnent tous à voir la complexité du Liban et sa diversité, tant dans son expression culturelle que sociale. 

Depuis le début de ce millénaire, Beyrouth accueille deux festivals, le Festival du Film Libanais et le Festival International du Film. 

Les séances cinématographiques sont introduites sur l’histoire du cinéma libanais 

Pitch du film : Deux adolescents musulmans, en compagnie d'une jeune chrétienne, parcourent Beyrouth pendant la guerre civile. En avril 1975, la guerre civile éclate. La capitale du Liban, Beyrouth, est divisé en deux, Beyrouth-Est pour les chrétiens, et Beyrouth-Ouest (West Beyrouth en anglais, d'où le titre) pour les musulmans. Tarek, un jeune musulman, veut réaliser un film avec sa Super 8 et son ami Omar. Au début de la guerre, l'école est fermée. Sa mère veut fuir la ville mais son père refuse. Tarek passe son temps avec May, une jeune chrétienne. Par accident, Tarek se retrouve chez la légendaire Oum Walid, qui tient une maison clause. 

Heure : 22H30 
Public : adultes et jeunes adultes 
Tarif : 10 € - 5 € pour les étudiants 
Réservations au +32 (0)65 61 39 02 ou reservations@grand-hornu.be avant le 16 juillet